top of page
  • Photo du rédacteurMarie-Line Musset

Explosion de saveurs... 🍴🍴

Une soupe à la grenade - Marsha Mehran– Editions Picquier - 2021


Trois jeunes soeurs ayant fui l’Iran au moment de la révolution trouvent refuge en Irlande, au cœur du Connemara. Le Babylon Café qu'elles vont ouvrir à Ballinacroagh va propager des effluves exotiques dans les rues pluvieuses et donner envie de goûter à la cuisine persane de Marjan, Bahar et Layla. Bien évidemment la « différence » va alimenter les ragots et les mesquineries des vieilles bigottes. La version anglaise du roman date de 2006, ce qui peut expliquer l'atmosphère parfois un peu surannée du décor.

Si l'on voit venir un dénouement heureux, l'intérêt de ce roman gourmand réside dans le passé douloureux de ces femmes qui nous est peu à peu dévoilé. Des passages très poignants nous emportent loin du « Feel good » habituel. On perçoit la douleur de l'exil et le pouvoir nostalgique des parfums de l'Orient. La cuisine, ici encore, est source de réconfort et vecteur d'intégration.

Les points communs avec le personnage de Vianne dans Chocolat de Joanne Harris sont évidents, le Dieu des Saintes Papilles va-t-il mettre tout le monde d'accord ?


Marsha Mehran décédée en 2014 de façon mystérieuse s’est inspirée de sa propre histoire familiale pour composer ce roman chaleureux où la cuisine joue le plus beau rôle. L'écriture est à l'image des recettes que chacun pourra expérimenter, riche et généreuse.


Le second volet de la série « Eau de rose & Soda Bread » sera traduit en 2023.


Extrait :

Marjan plongea deux oreilles d'éléphant dans une poêle profonde pleine d'huile chaude pendant une minute, puis les transféra à l'aide d'une écumoire sur une serviette en papier. Les perles d'huile qui dégoulinaient voluptueusement de chacune des pâtisseries étaient aussitôt absorbées par les serviettes assoiffées. Une fois qu'elles avaient toutes refroidi, elle saupoudrait les oreilles chatoyantes d'un mélange de sucre glace et de cannelle qui lui chatouillaient les narines. Depuis son enfance elle adorait ces pâtisseries. Après tout, songeait-elle, un peu d'huile de temps à autre ne peut faire de mal à personne.


Elle baissa le levier du samovar et regarda le liquide jaune remplir la tasse en verre rehaussé d'or. Si elle avait été en Iran, ce thé aurait été accompagné de grains de grenade saupoudrés d'angélique moulue, de noisettes grillées ou d'un halva poisseux au safran et à la carotte.


Tags


Passerelle gourmande ❤︎

Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la cuisine iranienne, offrez-vous Easy Iran, l'un des nouveaux titres de la collection culinaire chez Mango.




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page