top of page
  • Photo du rédacteurMarie-Line Musset

Le musée collaboratif



Chaque objet familier a une histoire,


L'objet parle plusieurs langues et possède un formidable pouvoir, celui de nous faire voyager dans le temps. Nous voilà bouleversés de retrouver au fond d'un carton, un truc, un machin que le monde entier avait oublié. L'objet appelle la caresse, il est éminemment sensuel. Nous voilà pris en flagrant délit de nostalgie. Celle de nos histoires singulières. Oui, il s'agit bien de cela.

On respire un foulard démodé, on effleure la fêlure d'un vase ou d'une assiette dépareillée, et des instantanés refleurissent. Disputes, réconciliations, deuils, souvenirs d'enfance, l'objet cristallise les rencontres, les partages, révèle l'intime.

Dans tous les textes de ce merveilleux musée collaboratif, il est souvent question d'amour, de ces liens familiaux que l'on pense délités. Ces fragments de mémoire, sont pourtant bien là, en embuscade, accrochés aux choses de la vie.

Embarquez pour une visite sans guide, déambulez au fil des collections et des plumes d'auteur.e.s d'une grande diversité. Fière de faire partie de l'aventure.

Merci à Ella Balaert d'avoir concrétisé une si belle idée !


 



Ella Balaert, originaire d’Avranches, est romancière, nouvelliste, dramaturge, poète. Elle a publié une vingtaine de livres, plusieurs fois honorés par des prix, notamment le prix Boccace 2021 pour son dernier recueil de nouvelles, Poissons rouges et autres bêtes aussi féroces (des femmes-Antoinette Fouque, 2020). Normalienne agrégée, elle a exercé différents métiers avant de se consacrer entièrement à la littérature au sein des ateliers qu’elle anime et des associations d’auteurs et autrices (administratrice de la SGDL).



Tags

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page